coqueluche

Pro Search

Sources
msdmanuals.com favicon
pasteur.fr favicon
ameli.fr favicon
msdmanuals.com favicon
ameli.fr favicon
ameli.fr favicon
View 11 more
Answer
La coqueluche, également connue sous le nom de pertussis, est une infection respiratoire bactérienne très contagieuse causée par la bactérie Bordetella pertussis. Voici un résumé détaillé des informations sur la coqueluche, basées sur les sources fournies :

Symptômes

La coqueluche évolue en trois phases distinctes :
  1. Phase catarrhale (1 à 2 semaines) :
    • Symptômes similaires à ceux d'un rhume : éternuements, écoulement nasal, toux légère, perte d'appétit, et parfois une légère fièvre.
    • Cette phase est souvent non spécifique et peut être confondue avec d'autres infections respiratoires.
  2. Phase paroxystique (2 à 4 semaines) :
    • Quintes de toux violentes et répétées, suivies d'une inspiration bruyante appelée "chant du coq".
    • Les quintes peuvent provoquer des vomissements, des apnées, et une cyanose (coloration bleue de la peau due au manque d'oxygène).
    • Les enfants peuvent devenir rouges ou bleus pendant les quintes et tirer la langue.
    • Chez les nourrissons, les quintes peuvent être asphyxiantes et les inspirations bruyantes peuvent être absentes.
  3. Phase de convalescence (plusieurs semaines) :
    • Diminution progressive des quintes de toux, mais la toux peut persister pendant plusieurs semaines voire mois.

Complications

  • Chez les nourrissons : Risque élevé de complications graves telles que convulsions, troubles cardiaques, pneumonie, et encéphalite. Les nourrissons de moins de 6 mois sont particulièrement vulnérables et peuvent nécessiter une hospitalisation.
  • Chez les adultes et les enfants plus âgés : Complications moins fréquentes mais peuvent inclure otites et pneumonies.

Diagnostic

  • PCR (Polymerase Chain Reaction) : Test de référence pour diagnostiquer la coqueluche, basé sur un prélèvement nasal ou de la gorge.
  • Culture de mucus : Peut être utilisée mais est moins rapide que la PCR.

Traitement

  • Antibiotiques : Efficaces s'ils sont administrés dans les trois premières semaines de la maladie. Ils réduisent la contagiosité et peuvent écourter la durée de la maladie s'ils sont administrés tôt.
  • Soins de soutien : Pour les nourrissons, une surveillance cardio-respiratoire et des soins pour éviter l'asphyxie sont souvent nécessaires.

Prévention

  • Vaccination : Le vaccin contre la coqueluche est souvent combiné avec ceux contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). Le schéma vaccinal inclut des doses à 2, 4, et 11 mois, avec des rappels à 6 ans, entre 11 et 13 ans, et à 25 ans.
  • Stratégie de cocooning : Vaccination des adultes en contact étroit avec des nourrissons, notamment les parents, les grands-parents, et les professionnels de santé.

Épidémiologie

  • La coqueluche est une maladie cosmopolite, présente dans le monde entier, avec une incidence plus élevée dans les pays en développement en raison de la faible couverture vaccinale.
  • En Europe, la coqueluche est redevenue fréquente chez les jeunes adultes, souvent en raison de l'absence de rappels vaccinaux.
En résumé, la coqueluche est une maladie grave, surtout pour les nourrissons et les personnes non vaccinées. La vaccination reste la meilleure prévention contre cette infection.
Related
quels sont les effets secondaires du vaccin contre la coqueluche
comment prévenir la transmission de la coqueluche dans un foyer
quels sont les signes de complications de la coqueluche